• antoinemorlighem

3 stratégies inspirantes de brand content

Mis à jour : 17 nov. 2020


Comment une marque de produits de la mer responsables, un studio de création vidéo et un fabricant d’électroménager utilisent de manière originale le Brand Content pour en faire un levier de développement de leur business.


Fish Tales : de l’importance de trouver le bon média pour faire passer son message

Bart Van Olphen a toujours été passionné par la mer. Pour contribuer à la préserver, il se lance dans le commerce de poissons issus de fermes responsables. Problème : personne ou presque ne veut lui acheter ses poissons, plus chers que les autres sur le marché. Bart ne se décourage pas et décide d’aborder le problème autrement en se lançant dans l’écriture d’un livre où il invite le lecteur à le suivre à la pêche au saumon sauvage en Alaska ou encore à découvrir les techniques durables des pêcheurs de palourde dans le delta du Mekong. Le tout accompagné de recettes originales, conçues par le chef Tom Kime. Mais là encore, le succès n’est pas au rendez-vous. C’est alors que Bart Van Olphen découvre Instagram et change son fusil d’épaule. Plutôt que de faire la morale ou de culpabiliser le consommateur, si on suscitait plutôt chez lui l’inspiration et le désir ? Il crée alors des petites vidéos de 15 secondes pour des préparations originales de poissons. Bingo ! Les abonnés affluent, il crée dans la foulée une chaîne YouTube pour des vidéos un peu plus fouillées, et les gens commencent à s’intéresser à ses produits. À ce jour, le compte Instagram de Fish Tales compte 70 000 abonnés, sa chaîne YouTube 56 000, et la valeur de son entreprise est évaluée à 20 millions d’euros.



BoardStudios : de l’importance de prendre rendez-vous avec son public

Konstantinos Papakonstantinou, fondateur et CEO de BoardStudios cherche à élargir sa clientèle dans un secteur particulièrement concurrentiel. Il a défini sa cible : les patrons de startups, particulièrement celles qui sont en plein boom. Il va à la rencontre de ces entrepreneurs en leur posant 2 questions : quels types de contenus ils souhaiteraient consommer si le temps le leur permettait, et à quel moment de la semaine ? La réponse : des livres, notamment sur les innovations business, plutôt le vendredi soir ou le samedi matin. Konstantinos se rend alors sur le site d’Amazon pour rechercher les Best Sellers portant sur le monde des startups et décide de créer… un club de lecture. Pas très cutting edge me diriez-vous. Et pourtant. Ce club de lecture 2.0 consiste en petites vidéos qui, à l’aide de dessins et de graphiques, résument en 5 minutes les essentiels d’un livre. Accessibles gratuitement sur YouTube, ces contenus ont permis de capter l’attention de la cible définie, tout en les sensibilisant au savoir-faire de l’entreprise. Résultat : BoardStudios a enregistré plus de 200 000 $ en nouveaux revenus grâce à cette stratégie.




Breville : de l’importance de comprendre ce qui motive son audience

Breville est une marque américaine d’électroménager de milieu-de-gamme. Sa problématique : des ventes stagnantes de centrifugeuses. Plutôt que de faire la publicité de son produit, la marque participe à la création d’un documentaire au titre évocateur : « Fat, Sick & nearly dead ». Le pitch : Joe Cross, un entrepreneur australien obèse et un chauffeur routier en surpoids rencontré sur le chemin, traversent les États-Unis à la rencontre des populations en suivant un régime strict : ne consommer que des jus de fruits et de légumes pendant 60 jours. Au cours de ce périple, le nom de la marque Breville n’apparaît qu’une seule fois. Mais une fois le documentaire mis en ligne sur Netflix, ses ventes de centrifugeuses explosent. En 6 semaines, elle est en rupture de stock.


#Brandcontent #Inspiration #Bestpractice #Contentmarketing